PROIECT NUMERIC - CLASSES ENGAGÉES: ”J’APPRENDS LE FRANÇAIS ET JE DEVIENS ÉCOCITOYEN »- ÎNVĂŢ LIMBA FRANCEZĂ ŞI DEVIN ECOCETĂŢEAN

Învăţământ liceal | Limbi moderne

Propus de: RODYNNA | 25.08.2021 14:29 | Revista cadrelor didactice nr. 78/2021 | 97 vizualizări

Articolul prezinta o metoda recenta de predare-invatare interactiva
numerica, numita"les classes engagees", propusa de Universitatea
Numerica FRANCOPHONIA, din Nice, Franta, in cadrul unui stagiu de
formare, din perioada pandemiei.

PROIECT NUMERIC - CLASSES ENGAGÉES: ”J’APPRENDS LE FRANÇAIS ET
JE DEVIENS ÉCOCITOYEN »- ÎNVĂŢ LIMBA FRANCEZĂ
ŞI DEVIN ECOCETĂŢEAN
Ca profesor de limba franceză, nevoit să se adapteze la
condiţiile de predare a materiei în online, în anul 2020-2021 şi
să-şi adapteze demersul didactic la nevoile elevilor, fără a se
abate prea mult de la normele programei, dar să ţină cont şi de
nevoile mediului, care tindea să devină mai bolnav decât noi,
locuitorii lui, am decis, fiindcă sunt şi diriginta acestei clase
cu profil uman, să abordăm o temă de maximă responsabilitate,
într-un context internaţional, referitoare la atitudinea noastră
faţă de mediu într-o perioadă critică, atât pentru noi, cât
şi pentru el, folosind metoda schimbului de clase, ROULEMENT
despre care aflasem în cursul unui stagiu de formare, în vacanţa
de vară, în urma unui concurs de burse numerice, propus de
Universitatea Numerică FRANCOPHONIA, din Nice, Franţa.
Tema pe care elevii au ales-o este cea menţionată mai sus, iar
obiectivele proiectului şi derularea acestuia le voi descrie în
continuare.
1. PUBLIC
Categoria de vârstă a fost cuprinsă între 12 şi 22 ani, eu
alegând cei cinci elevi participanţi cu vârsta de 15-16,
respectiv 17 ani, în vederea formării clasei de 20 elevi, cu
omologi ai lor din celelalte ţări cuprinse în proiect, sub
denumirea « Les Intouchables ».
Voi enunţa obiectivele în ambele limbi, pentru a reliefa
autenticitatea şi coerenţa acestora :
2.OBJECTIFS
• Créer un projet liant interculturalité, solidarité et
apprentissage du français (Iniţierea unui proiect care vizează
interculturalitatea, solidaritatea şi învăţarea limbii franceze)
;
• Sensibiliser à l’engagement citoyen avec la langue française
(Sensibilizarea în angajarea ca éco-cetăţean, în limba
franceză) ;
3. DÉROULEMENT
• Réunion de lancement (Reuniunea de lansare) ;
• Un cours sur la pédagogie du projet avec Francophonia (Un curs
de pedagogie a proiectului, oferit de RANCOPHONIA) ;
• Une rencontre avec les quatre professeurs (O întâlnire cu cei
patru profesori) ;
• Quatre cours de français de 45 min par les professeurs
étrangers (Patru cursuri de limba franceză cu profesorii din cele
patru ţări) ;
• Trois temps de partage avec FRANCOPHONIA (Trei termene de
partajare cu FRANCOPHONIA) ;
• Une vidéo d’une minute sur votre projet (O înregistrare
video de un minut, a prezentării proiectului) ;
• Présentation d’un projet en présentiel ou en numérique
(Prezentarea unui proiect, cu public prezent sau numeric) ;
• Poursuivre et présenter le projet à Nice, ou en numérique,
dans le cadre du festival numérique « ILS CHANGENT LE MONDE »
(Parcurgerea şi prezentarea proiectului la Nice, în cadrul
festivalului numeric « CEI CE SCHIMBĂ LUMEA »).
4.CONTENU PÉDAGOGIQUE
• Cours de pédagogie de projet (Curs de pedagogie a proiectului)
;
• Cours de langue française sur un des thèmes (Curs de limba
franceză peu na dintre temele) :
• J’apprends le français et je deviens écocitoyen ;
euro-citoyen ; citoyen du monde ; citoyen solidaire (Învăţ limba
franceză şi devin ecocetăţean, eurocetăţean, cetăţean al
lumii, cetăţean solidar).
Metoda folosită a fost aceea a chestionarului de tip : La méthode
QQOQCP
Qui est (le personnage que vous avez choisi)? Décrivez-le un peu.
Qu’est-ce qu’il pense, qu’est-ce qu’il veut pour lui et pour
ses amis ?
Où envisage-t-il l’emplacement de son projet ?
Quand est-ce qu’il veut commencer ?
Comment organiser les activités ou la vie des participants ?
Pourquoi un tel objectif, dans quel but ?

În afară de tehnicile alese de elevii pe care i-am coordonat,
referitoare la construirea personajelor implicate în metaproiectul
având ca subiect demersul lor pentru realizara unui parc de
distracţii pentru copiii cu dizabilităţi, am oferit bonus o
poveste cu tâlc despre consecinţele ignorării, cu bună
ştiinţă, ale poluării mediului în care trăim şi progresul
geometric al deteriorării calităţii vieţii, din care voi reda un
fragment : LE PETIT PRINCE SUR LA
PLANÈTE DES « INTOUCHABLES »
Conte de dissémination
Projet numérique NICE-France
CALOTĂ RODICA-PROF. FLE COLLÈGE NATIONAL « TUDOR VLADIMIRESCU »
Magiquement curieux et désireux d’enrichir ses connaissances sur
les autres planètes, le Petit Prince pria le Grand Esprit de lui
raconter une belle histoire ancienne pour y puiser des
renseignements nécessaires pour sa propre planète, Grand Esprit
commença son histoire en ces termes :
-Quand mon aïeul était jeune, il a fait une expédition sur une
planète de rêve : il y avait une lumière douce qui tombait de
biais sur les champs aux grandes herbes épaisses argentées et se
glissait dans des grandes gouttes de rosée, qui roulaient depuis
les crêtes fleuries jusqu’aux pieds des aubépines et des
églantiers, des vrais bijoux végétaux d’un immarcescible rose
ou blanc velouté. Des rivières de cristal jaillissaient des
montagnes empourprées de soleil et dévalaient, avec toute leur
charge de poissons d’or et d’argent, parmi les roches
scintillantes, galvanisées de myosotis, les bois sombres de sapin,
de cyprès, de hêtre et de chêne, d’érable, de genièvre, de
saules qui lavaient leurs rameaux chevelus directement dans le ciel,
si bien que les arbres commencèrent à voir par des trous ouverts
dans leurs écorces, comme s’ils étaient des humains. On
l’avait nommé la forêt bleue. Les habitants ne se déplaçaient
qu’à pied ou à cheval et prenaient grand soin à ne pas écraser
les petites bêtes qui vivaient en harmonie avec les lois de ce
paradis-là. Des tourbillons de papillons multicolores voltigeaient
sur les lys opulents et sur les énormes glaïeuls, pivoines ou iris
sauvages, dont le parfum faisait frissonner les narines des biches
aux regards sucrés, des écureuils aux queues en pinceau roux, aux
noisettes plein les pattes, des lapins qui chatouillaient les
buissons, pendant leurs sauts, des licornes qui enneigés par la
lune, éparpillaient une ribambelle d’étoiles, en secouant leur
riche crinière. Il présageait le bonheur et l’amour, tout comme
les coccinelles, surnommées les bêtes du Dieu, ou les bêtes à
bon Dieu, car le Dieu qui avait crée ces merveilles, les a
laissées se reposer sur un tapis de pâquerettes et de trèfle, au
bout de quelques rayons de soleil.
Mais, un jour, l’un des personnages supérieurs du cru, venu avec
une si grande escorte d’esclaves décida de s’emparer de la
beauté de ces lieux, en demandant l’abattage des arbres et la
construction d’une route, histoire de lier ses palais qui se
trouvaient dans tous les coins du monde. Et ses esclaves, dès
qu’ils ont reçu l’argent promis, certains d’eux mal payés ou
pas encore payés, munis des outils sataniques acquiescèrent, en
commençant, sur place, l’anéantissement du royaume divin. Les
nids volaient en éclats, les merles bleus s’écrasaient au sol,
le chant explosé en bribes, les hiboux blancs devinrent aveugles
sur places, les fleurs perdirent leurs couleurs et leurs odeurs,
dans les poussières nuisibles et la fumée des maudits engins ; les
troncs démunis, toute la voûte entre leurs branches mendiant la
compassion, s’effondrèrent à grand bruit dans la vallée
effritée, où les pauvres petits animaux pleuraient leurs mères
tuées par les fusils du grand personnage, génie des prouesses
contre la vie des êtres inoffensifs, seulement pour remplir le
gouffre de son égocentrisme.
Les habitants commencèrent à étouffer, à éternuer, à gémir de
tant de douleurs et de maux qui s’étaient emparés d’eux,
qu’ils refusèrent à avoir des enfants, pour se préserver du
chagrin de les voir dépérir, à cause de la multitude de maladies
qui rendirent leur existence délétère, censée à se consommer
entre les murs, devant des écrans, sans odorat, sans couleurs
vives, sans goût, sans perspective, sans bonheur. Alors, les yeux
troublés de tristesse pour un tel dégât et le cœur serré en ce
qui concerne son devoir d’entité astrale responsable, le Petit
Prince se décida d’y intervenir :
-Je veux descendre sur cette pauvre planète, ou ancienne planète,
murmura-t-il, car j’ai le sentiment que sous les cendres une rose
s’évertue à germiner. Je dois l’arroser. De plus, j’ai,
depuis longtemps, rêvé d’y faire un voyage. Et il descendit à
l’orée de l’ancienne forêt bleue, au pied du seul arbre qui
avait échappé au massacre du grand personnage…
Les Intouchables faisaient le nettoyage de leur colline, en chantant
leur hymne écologique, qui plut beaucoup au Petit Prince, de sorte
qu’il en essaya aussi s’y joindre :
LA MARSEILLAISE
ECO
Allons enfants, Les Intouchables,
Chantons Nature et Liberté
Tout dans l’Univers est recyclable
L’étendard d’espoir est levé,
L’étendard de notre amitié

Depuis la mer en hautes montagnes
Pourrissent ces nuisibles ordures,
Qu’ils arrivent jusques aux nourritures
Étouffer vos fils et vos compagnes.
Ramassons les déchets,
Les réutiliser
Cueillons, cueillons,
Qu’un rêve devient

L’avenir de notre monde !
Rassemblons nos forces
et nos idées
Pour vaincre cette sacrée inertie,
Hugo et Voltaire nous ont appris
À aimer les araignées et les orties
Et cultiver notre jardin planétaire !

-Je suis le Petit Prince, dit le petit prince. Et toi, comment
t’appelles-tu ?
-Je suis L’arbre aux yeux bleus, le seul en vie, mais je suis
content d’avoir survécu, car je suis le personnage principal des
jeunes qui s’appellent « Les Intouchables » et qui ont des
ateliers de création à Târgu Jiu, Roumanie, renommée par la
beauté de son relief, d’où le surnom de « Jardin de la Mère
de Dieu », puisqu’ils vont vendre leurs produits et se faire
acheter un terrain pour reconstruire mon ancienne communauté. Ici,
tout être humain, animal, végétal et même minéral a de
l’esprit, de la volonté et une voix que seuls les initiés
peuvent comprendre. À part moi, il y a un écureuil qui enseigne
aux petits de toutes les races l’économie et la chimie
alimentaire ; un cheval qui offre l’avantage de son amitié et des
services de transport qui ne détériorent pas la qualité de
l’air, tout comme son cousin, le chameau, dans le désert ; une
coccinelle qui se nourrit des puces qui rongent les plantes, quand
ils sont nombreux, aux saisons pluvieuses et qui embellissent, de
leur parution, les prés, fanés maintenant.
RODICA P. CALOTĂ, PROF. LB. FR., C.N.T.V. TARGU JIU, JUD. GORJ

Comentarii (1)

0 0

30.08.2021 09:13 emil

Rugăm colegii să adauge comentarii, aprecieri, chiar și critici, legate de acest material aflat în competiție cu alte lucrări legate de tema "Experiențe didactice în timpul pandemiei".
Folosiiți și butonul "îmi place", puteți să și distribuiți dacă doriți.
Succes!

Autentificaţi-vă pe site pentru a putea publica un comentariu.

Azi: 4 evenimente

«OCTOMBRIE 2021»
LuMaMiJoViSaDu
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Toate evenimentele

Fotografia zilei


"Albinutele"...la picnic

Propus de: Alina_M80

Sondajul zilei

Ce folosiți cel mai des la clasă?

242 voturi | 2 comentarii Vedeţi rezultatele
Propus de: Crisa177 Propuneţi un sondaj

Nou pe didactic.ro

Publicați în REVISTA CU ISSN